Tag Archives: Marrakech

Marrakech, la ville.

26 Déc

MarrakechL’an dernier, nous étions allés à Istanbul. Certains d’être très dépaysés, de manquer de quelques repères, d’arriver dans une ville d’une autre type. Nous avons trouvé une ville, différente de Lyon (heureusement !), mais accueillante, dans laquelle nous nous sommes tout de suite sentis bien, avec un plaisir certain à la flânerie, une ville riche d’endroits à découvrir et ouverte.

Lorsque nous avons atterri à Marrakech, nous étions dans une logique autre : si Istanbul était aussi accessible, Marrakech serait une ville presque comme une autre. Du moins, comme les autres villes que nous connaissons.

Ben, pas vraiment !! Le soir, direction l’hébergement, au cœur de la vieille ville, dodo.

Le lendemain matin, pluvieux, froid, nous commençons à nous promener dans la ville. Au gré de nos envies. Enfin, presque, parce qu’il ne faut surtout pas ralentir ou laisser traîner un regard alentour pour voir la ville, sous peine d’être immédiatement l’objet d’une proposition « d’aide ». Sans trop de repères pour le coup, assommés par ce bouillonnement permanent, obligés de rester dans le mouvement, un peu perdus et frigorifiés, les deux premières heures ont été assez bizarres. Nous nous sommes finalement réfugiés dans un petit café de quartier, dans la quiétude et la pénombre de cet endroit pas vraiment tourné vers les touristes (mais dans lequel l’accueil était très sympa). Ouf ! Repos !

Nous avons ensuite trouvé le rythme, le charme et … le mode d’emploi de cette ville.

Au retour, nous étions un perplexes après l’ensemble de cette expérience marocaine. Pour la première fois j’ai mis quelques mois avant de traiter les photos. Pour des raisons diverses. Aujourd’hui en « travaillant » ces photos, je revois avec la ville avec du recul. La difficulté d’atterrissage est loin, les surprises locales aussi, un peu mieux comprises avec la distance, de l’espace et du temps. Ne reste que le bon côté de cette ville étonnante, des images, des découvertes.

 

En allant à Ouarzazate

25 Déc

marrakech-ouarzazateNous étions à Marrakech pour une semaine avec comme « objectifs » complémentaires Essaouira (cf. article précédent) et une virée dans l’Atlas proche, histoire de voir ces paysages.

On discute de notre projet avec la petite dame à la location. Elle nous dit « Vous devriez aller à TrucBled , c’est très beau et ce n’est pas loin ». Après son départ, on regarde la carte et on repère un patelin qu’on identifie à TrucBled. Punaise, une heure trente qu’elle dit. Ce n’est quand même pas la porte à côté. Enfin, si elle le dit. On récupère notre Logan couleur locale et go !

Quand même en regardant la carte, je vois Ourzazate « à l’horizon » … Ourzazate … La première fois que j’ai entendu ce nom c’était grâce à Jean-Claude Bertrand. Vous vous souvenez ? Le créateur d’Abidjan Nice, avant Paris Dakar. Ouarzazate, le désert, le rêve. J’ai souvent rêvé de faire un tel trip africain en moto.

Et là, avec ma Logan, je peux y aller ; çà n’est pas vraiment l’aventure mais on s’en fout. Mon but n’est pas l’aventure c’est la découverte. On laisse de côté TrucBled et direction Ouarzazate.

Une route extraordinaire. Des montagnes magnifiques. Et une petite saveur de désert. Non, bien sûr, ce n’est pas le désert. Mais il suffit d’y croire. Ce n’est pas trop difficile. Et c’est déjà un autre monde.

Pause rapide à Ouarzazate (le temps du déjeuner et d’une visite chez un marchand de tapis, ce serait trop long à raconter ici).

Retour à Marrakech. Pause au col au café Tagine. La plus belle terrasse que je connaisse (voir diaporama).

Arrivée de nuit à Marrakech. Comment retrouver le parking …. Le GPS est sympa, il fait passer au travers le souk !! J’ai fait demi-tour avant qu’il soit trop tard. La « sollicitude » des marocains m’a souvent « fatigué » mais là j’ai vraiment accepté volontiers d’être guidé à travers Marrakech de nuit pour retrouver le parking vers LA place ! Et conduire dans Marrakech escorté par un scooter local reste une expérience inoubliable, encore plus forte que rouler dans Naples !

Ah, j’oubliais : on en a reparlé avec la petite dame. On avait mal compris le nom, c’était pas TrucBled. C’était beaucoup plus près !