Archive | Non classé RSS feed for this section

Cuba : 2 ou 3 roues

16 Mai

CubaC’était en Mars.

Un vieux rêve : Cuba !

Atterrissage à Santiago de Cuba. Une journée sur place puis on récupère la voiture pour quelques centaines de kilomètres qui nous mèneront jusque La Havane dont nous redécollerons.

Quand on attend longtemps on peut idéaliser et être déçu. Cela n’a pas été le cas pour Cuba qu’on a vraiment bien aimé. Un climat parfait sur ces deux semaines. De bons rapports avec les Cubains. Un tourisme supportable. De la musique partout, de vieilles bagnoles américaines et … des deux et trois roues comme on n’en fait pas ou plus ici !

Rendez-vous cubain (Léo Brouwer)

18 Avr

BrouwerJe découvre depuis quelques années qu’apprendre à jouer d’un instrument c’est bien autre chose que ce que j’imaginais. C’est bien plus riche que ce que je croyais.Peut-être comme ceux qui croient que rouler en moto c’est comme rouler en voiture sauf qu’il n’y a que deux roues.

Parmi les plaisirs de l’apprentissage il y a les découvertes liées à l’échange une heure par semaine avec son prof. En ce moment c’est les Doors ! Mais au fil des mois, j’ai découvert Léo Brouwer.

Cela a commencé par cette Étude 9 que j’aime beaucoup, qui ressemble à pas grand chose que je connaissais.

On passe à un autre compositeur. Et puis quelques semaines ou mois plus tard, on avait fini l’apprentissage d’un morceau. Vient alors le choix d’un autre. Comment ? Mon prof. me fait écouter quelques trucs, la partition devant nous, des morceaux qui s’inscrivent dans une trajectoire qui est un mix de ce qu’il « faut » apprendre sur le plan technique, de ce qu’il a envie et sait enseigner et de ce que j’ai envie d’apprendre.

Et ce soir là, je retrouve Léo Brouwer avec cette étude 6.

Toujours un style qui n’est pas complètement en rupture avec les musiques que l’on connait, qui rappelle quelque chose mais quoi, une façon à lui d’inventer autre chose, un autre chose qui me plait bien.

Quelques mois passent dans l’apprentissage de la guitare. Un détour par de la musique japonaise ! Et hier soir je retrouve Léo Brouwer. Visiblement mon prof a retenu le fait que j’aimais bien ce compositeur !

Je découvre encore un Léo Brouwer allant vers une autre ambiance avec cette Étude 8

Au lendemain d’un cours où on commence un nouveau morceau, j’aime bien écouter ce morceau sur Youtube. Soit pour le découvrir. Soit pour l’écouter autrement (combien de fois ai-je réécouté Hey Joe depuis que j’ai commencé à le travailler …).

Ce matin j’écoute donc cette étude 8 et comme je suis tombé du lit de bonne heure, j’ai envie de réentendre ce morceau où Brouwer dirige un « orchestre de guitares ». Je le retrouve sans peine. Pour m’apercevoir que le morceau s’appelle Paisage cubano con lluvia.

De retour de Cuba et après avoir beaucoup aimé cette île, ce titre me surprend : Brouwer serait cubain ? Eh oui ! Brouwer est né à La Havane ! Vous pourrez bien sûr en découvrir beaucoup plus sur Wikipedia dont la conclusion est éloquente : « L’influence et la renommée de Leo Brouwer dans l’univers de la musique de notre temps va bien au-delà des frontières de la guitare, dont il a cependant radicalement renouvelé la vitalité, comme un très petit nombre de compositeurs ont pu le faire dans le siècle. »

Demain il pleut et j’aurai le temps de finir de traiter mes photos de Cuba. Je mettrai le DVD de Buena Vista Social Club. J’écouterai le CD qu’on a acheté à ce petit groupe cubain. Mais j’écouterai aussi la musique d’un paysage cubain avec la pluie