Archive | lis et deviens RSS feed for this section

Le quatrième mur / Sorj Chalandon

17 Mai

4eme murJ’aime beaucoup la production de Sorj Chalandon que j’ai découvert avec Mon traître.

J’ai lu ensuite de nombreux autres livres de lui dont bien sûr Retour vers Killibegs.

J’ai pris beaucoup de plaisir avec tous ces livres … et un peu moins avec Le quatrième mur.

Probablement parce qu’il est difficile de traiter x fois de thèmes aussi proches.

Cela reste pour autant un très beau livre pour découvrir cet auteur. Le thème : un type qui veut monter une pièce de théâtre dans Beyrouth en guerre en prélevant ces acteurs dans les différentes communautés. Il ne peut pas aller au bout de son projet et son ami, le narrateur, le mène pour lui. Simple et efficace !

Il reste quand même que sur un thème similaire le duo Mon traître / Retour vers Killibegs est superbe.

Du coup :
– soit on préfère clairement l’ambiance irlandaise ou l’ambiance libanaise et le choix est simple
– soit il vaut mieux quand même lire le duo précitè qui est vraiment rare dans sa façon d’aborder une même histoire. Puis lire le quatrième mur reste un bon moment !

Ouragan / Laurent Gaudé

17 Mai

OuraganJ’ai une pile de livres à ma gauche sur le bureau à propos desquels je n’ai pas encore écrit sur ce blog. Il y en a pour lesquels je me dis « je me suis fixé comme idée d’évoquer ici tous les livres lus donc je vais en parler » mais bon ….

Ce Laurent Gaudé est d’un autre type, de ces livres que l’on a envie de conseiller à ses potes !

Laurent Gaudé est un auteur que j’aime bien, dont j’ai peut-être lu tous les livres. Ce livre là se situe dans la Nouvelle Orléans, juste avant l’ouragan Katrina, pendant et juste après. On vit le passage de l’ouragan au travers du regard de différents personnages dont les destins vont se croiser pendant ce phénomène météo.

Le talent de narrateur de L Gaudé est entier. Sa façon de parler de l’humanité, ses droits et ses devoirs, trouvent pleinement sa place dans ce contexte. Le choix pour ce roman, de courts passages accordés à chaque personnage, sert bien son style en l’évitant de tomber dans une certaine grandiloquence qui le guette parfois.

Il en sort un livre passionnant que j’ai dévoré … et que je recommande à tous !

« Les hommes ne sont plus maîtres des heures, et au fond, il sent que c’est cela qu’il aime. Peut-être est-ce pour cette raison qu’il a pris la voiture et a roulé droit sur la Nouvelle Orléans, pour perdre le contrôle, parce que, sur la plateforme, l’homme décidait de tout des heures de pompage, de la quantité de pétrole à extraire, il n’y avait plus de nuit ni de jour ni de jour, il n’y avait plus rien que l’activité de l’homme et la nature assujettie, tandis que maintenant, il est face à la brutalité des choses et même atteindre le Superdome est difficile »